Conseils pour l’entretien de vos vêtements vintage : Demande à ta Grand-Mère #5

 

Activate subtitles for english speakers !

Aujourd’hui je vous donne quelques conseils pour prendre soin de vos vêtements vintage.

Ce sont des astuces que j’applique au quotidien pour l’entretien de tous mes vêtements, vintage ou reproductions. Tout est testé sur le long terme.

Vous cherchez un conseil en particulier ? Suivez ces liens pour un accès direct dans la vidéo :

1. Conseils lavage : https://youtu.be/zyLtgpUy6rQ?t=33
2. Conseils repassage : https://youtu.be/zyLtgpUy6rQ?t=410
3. Retirer les bouloches : https://youtu.be/zyLtgpUy6rQ?t=451
4. Astuces anti mites : https://youtu.be/zyLtgpUy6rQ?t=536

♥♥♥ Suivez nous sur nos différents réseaux sociaux :

YOUTUBE | http://www.youtube.com/alphonsinevintage

INSTAGRAM | https://www.instagram.com/alphonsinevintage

FACEBOOK | https://www.facebook.com/alphonsineboutique

SITE WEB | http://www.alphonsineboutique.com

 

Aujourd’hui on va parler de l’entretien de vos vêtements vintage !

La première chose à savoir, c’est qu’un vêtement vintage ne se traite pas de la même manière qu’un vêtement moderne. Et que bien souvent, les gens devraient mieux traiter leurs vêtements… en général.

Je vais vous donner quelques astuces que j’utilise au quotidien pour prendre soin de mes vêtements anciens. Je préfère prévenir, ce n’est pas juste une liste d’astuces trouvées à gauche à droite sur internet, mais des choses que j’applique vraiment et que j’ai testées sur le long terme.

1. Le lavage

Il y a une question qui revient très souvent, que ça soit des gens sur internet, ou alors sur les salons quand je vends mes vêtements :
Comment les laver, est-ce qu’il faut les mettre absolument au pressing ?

Ah le pressing. J’ai juste envie de crier à chaque fois qu’on me dit « mais c’est marqué nettoyage à sec, il faut surtout pas mouiller les vêtements alors il faut absolument les mettre au pressing ! »

Et si par malheur il pleut dessus ou que vous transpirez, ils vont se désagréger ?

On va tout de suite mettre les choses au clair en ce qui concerne le pressing. Le nettoyage à sec porte très mal son nom et a tendance à induire en erreur.

Le nettoyage à sec est un procédé de nettoyage pour les vêtements et textiles qui utilise un solvant autre que l’eau. La plupart du temps, le nettoyage à sec est réalisé avec des hydrocarbures chlorées, dont le plus connu est le perchloroéthylène.

Le nettoyage à sec, malgré son nom, n’est pas un procédé “sec”, vos vêtements sont trempés dans du solvant.

Donc en gros pour résumer, le nettoyage à sec est un lavage avec des produits chimiques, et devrait plutôt s’appeler “nettoyage chimique”. Pas super glamour n’est-ce pas ?

De plus, ces produits chimiques sont nocifs pour votre santé ainsi que pour l’environnement. Et puis il faut dire ce qui est, le prix du pressing est aussi nocif pour votre porte monnaie…

Et je vous arrête tout de suite avec les pressing écologiques. C’est juste du lavage à l’eau. Donc un peu cher payé pour une lessive que vous pourriez faire vous même non ?

La méthode du lavage à la main est la plus simple pour vos vêtements délicats.
Pour la petite histoire j’ai commencé à faire ça quand j’ai commencé à porter des vêtements gothiques et autres vêtements importés du Japon quand j’étais adolescente.

La plupart comportaient la mention “dry clean only”.

C’est en en parlant à ma mère que j’ai commencé à laver ces vêtements à la main, avec de la lessive liquide pour laine/lingerie. C’est très long, ça prend du temps, mais ça marche.

Pour laver vos vêtements à la main, mettez tout simplement de l’eau dans une bassine ou mieux votre baignoire (pratique pour les grandes pièces) et ajoutez votre lessive liquide et adoucissant si vous voulez.
Laissez tremper 15-30 minutes (si vous lavez vos vêtements juste après les avoir portés et qu’ils ne sont pas “sales”) rincez les avec le pommeau de douche et ensuite faites les sécher en les accrochant sur un cintre.
Je déconseille de les essorer trop fort par contre, je conseille même de ne pas les essorer du tout si possible.

J’ai utilisé cette méthode pendant des années, mais j’avoue aujourd’hui je ne le fais quasiment plus parce que c’est très contraignant. Je préfère utiliser la fonction “Laine/Main” de ma machine avec une température de 20°. La seule exception que je fais c’est pour mes uniformes militaires, que je continue à laver à la main de manière classique.

Parlons justement du lavage en machine.
Au début je lavais délicatement toutes mes robes de Gothic Lolita à la main, de peur de les abîmer (surtout celles dont l’étiquette disait “do not wash”…) parce que c’était “précieux” surtout vu le prix… Mais bon avec les années qui passent, j’ai fini par TOUTES les mettre en machine. Avec une lingette “décolor stop” pour la bonne conscience.

Je mettais d’ailleurs déjà tous mes vêtements vintage en machine sans même regarder les étiquettes.

De plus, beaucoup d’entre eux n’ont même pas d’étiquettes (vêtements faits main) ou d’instructions de lavage donc je ne m’étais jamais posé la question.
L’essentiel pour moi c’est qu’ils sont toujours là aujourd’hui, et toujours en bon état. Mais bon, disons que j’avais un peu plus peur pour une robe à 300 € du Japon, plutôt que pour une robe que achetée 10 € à la friperie du coin.

Souvent quand je discute avec des gens, je me rends compte que beaucoup disent “ah mais moi je mets tout en machine je regarde même pas les étiquettes”.
Je ne sais pas si parfois ils ont des surprises, mais voilà je conseille de regarder les étiquettes quand même. N’allez pas laver une veste en cuir quoi. C’est le genre de matière qu’il vaut mieux donner à un nettoyeur de cuir pour le coup.

Donc oui, vous pouvez laver vos vêtements en machine, mais attention, pas avec n’importe quel programme !

Évitez à tout prix les programmes trop chauds. N’allez pas laver vos vêtements à 60 sinon vous allez courir à la catastrophe !

Les programmes que j’utilise sont soit “Délicat 30” ou “Laine/Main 20”.

Pour tous les vêtements ou lingerie que vous avez l’habitude de laver à la main pendant des heures, je recommande le programme Laine/Main, avec la température la plus basse possible. Sur ma machine ça dit 20, mais chez vous c’est peut être “froid” ou autre chose, mais peu importe, le plus froid possible, et le programme le moins agressif possible. C’est surtout important si vous êtes en voyage à l’étranger et que vous devez passer dans une laverie.

Pour le séchage, il m’arrive de mettre certains vêtements au sèche linge quand je suis en voyage et que je n’ai pas le choix, mais honnêtement je déconseille fortement de faire ça.
A la limite une fois de temps en temps peut être, mais il vaut mieux s’en méfier. Surtout que les sèche linge sont différents selon les pays, tout comme les machines à laver, donc toujours jouer la prudence.

Mais bon je préfère ne pas m’étaler là dessus, parce que personnellement j’évite, et je ne possède pas de sèche linge chez moi.

On me demande souvent si les vêtements durent moins longtemps si on les lave nous même au lieu de les amener au pressing.

D’après ce que j’ai entendu beaucoup de fabricants mettent la mention nettoyage à sec sur les vêtements parce qu’il parait que ça les ferait durer plus longtemps.

Je me permets quand même d’émettre un gros doute là dessus, car nous sommes à l’ère de la fast-fashion et du vêtement jetable, vous voyez où je veux en venir ?
Ce serait quand même étrange qu’un fabricant veuille que nos vêtements durent dans le temps et que donc on en achèterait moins…

Enfin bref, là je parle de mes expériences personnelles et j’exprime mon avis, du coup vous en faites ce que vous voulez.

En plus quand j’y pense j’ai une petite anecdote à propos d’un nettoyage au pressing…
Un jour j’ai voulu acheter une robe Gothic Lolita d’occasion à une autre fille. Avant l’envoi elle a insisté pour la mettre au pressing, je lui avais bien dit que je ne voulais pas et que ce n’était pas nécessaire, qu’elle la mette en machine ou à la main, mais non, elle l’a mise au pressing… Deux jours plus tard elle me contacte en disant que la robe avait été endommagée (c’était la première fois qu’elle emmenait cette robe au pressing), comme brûlée par endroits. J’avais des preuves en photo que la robe était en parfait état avant d’avoir été apportée au pressing et que donc les dégâts ont bien été causés par le nettoyage.

Vous vous doutez bien qu’elle m’a remboursée et que je ne voulais plus de la robe qui était bonne pour la poubelle…

J’ai ensuite retrouvé une robe identique plus tard et elle passait sans problème en machine comme toutes les autres.

C’est peut être un cas isolé ou un mauvais pressing, mais c’est juste à titre d’exemple car c’est quelque chose qui est arrivé.
Ça aurait pu être évité si la personne n’avait pas pensé qu’il n’y avait aucune autre solution de nettoyage.

2. Le repassage

Après le nettoyage, il est important de bien repasser ses vêtements. Sinon ils ne ressembleront de toute façon à rien et en plus pourront se détériorer et se déformer plus rapidement.

Je conseille donc de regarder les étiquettes. Si l’étiquette ne donne aucune indication, ce que je fais en général c’est un test sur une partie non visible avec le fer à repasser à la température minimale.

Par contre, surtout ne repassez pas un vêtement où l’étiquette dit qu’il ne faut pas le repasser ! Cela signifie souvent qu’il va brûler. (Oui j’ai testé, j’ai repassé par erreur sans regarder l’étiquette….)

3. Enlever les bouloches

Ah les bouloches. Quelle horreur. Beaucoup de gens les voient comme une fatalité, alors qu’elles sont vraiment très très faciles à enlever.
D’ailleurs je prends soin de toujours faire ça quand je revends un vêtement.
Il existe des petits appareils spéciaux pour retirer les bouloches, vous pouvez les trouver facilement dans les bazars type Gifi ou la Foirfouille.
Par contre le problème c’est que souvent à force de s’en servir la grille au dessus a tendance à se casser et on se retrouve à faire des fils tirés dans les vêtements.
Je ne les recommande pas vraiment.
Il y a une méthode beaucoup plus simple et très efficace.
Pour ça on va tout simplement prendre un super pull des années 80 bien bouloché et un rasoir jetable pas cher.

Il suffit tout simplement de passer sur le vêtement dans le sens de la maille et vous verrez comme par magie toutes les bouloches disparaître.

Alors si vous vous retrouvez avec des bouloches sur votre pull en laine préféré, ce qui arrivera sûrement un jour, ne le mettez surtout pas à la poubelle en pensant qu’il est mort.
Je suis d’accord que souvent ça prend un peu de temps, mais ça vaut vraiment le coup.

C’est pareil si vous achetez un vêtement d’occasion par exemple sur vinted et qu’à la réception vous voyez qu’il est bouloché, n’en voulez pas à la vendeuse, prenez un peu de temps et il sera comme neuf ensuite.

4. Éviter les mites

Les mites c’est vraiment l’ennemi numéro 1 des vêtements vintage. Et elles sont partout.
Ce n’est pas dans les maisons particulièrement sales ou quoi, les mites vivent dehors et entrent chez vous pour se reproduire. Ce sont leurs larves qui font des trous dans vos vêtements. Elles raffolent particulièrement des matières naturelles dont sont composés les vêtements anciens.

Il y a eu des dégâts dramatiques dans des musées à cause des mites.

Alors comment éviter que les mites ne viennent s’installer…

Vous connaissez probablement la naphtaline, et son odeur particulière très forte que vous retrouviez souvent dans l’armoire de mémé.
C’est un produit toxique qui est d’ailleurs interdit en Europe depuis 2008.

Les mites n’aiment pas les odeurs fortes. Donc dans beaucoup d’armoires de mamies on trouve aussi des sachets de lavande ou de menthe séchée.
Vous vous dites que c’est sûrement pour parfumer les vêtements. Alors oui, mais pas seulement. La menthe et la lavande sont des odeurs qui éloignent les mites.
C’est ce que j’utilise chez moi.
Apparemment le cèdre et le romarin sont aussi efficaces mais je n’ai pas testé, parce que j’ai plus facilement accès à de la lavande ou de la menthe.

Autre règle importante, ne rangez jamais de vêtements non lavés, car l’odeur de transpiration attire les mites.

Le repassage permet aussi de lutter contre les mites car les œufs ne survivent pas aux températures fortes. Donc lavez et repassez vos vêtements avant de les ranger.

Videz et aspirez régulièrement votre armoire, parce que les mites s’installent dans les coins et détestent également être dérangées.

Et enfin dernière astuce, en cas de doute vous pouvez installer des pièges à mites. On les trouve en supermarché, ce sont des petites boites en carton qui contiennent des phéromones et de la colle. Les mâles sont attirés par ces boites et y resteront collés. C’est pratique pour détecter une éventuelle présence de mites avant qu’elles ne mangent votre robe de soirée de 1935.

Donc voilà si jamais vous m’achetez un de mes vêtements sur mon site ou sur mon Vinted, vous savez comment vous en occuper.

Pour plus de détails et plein d’images trop drôles, je vous invite à regarder la vidéo !


No products found