Tenue vintage pour températures négatives

Click here to read this in english

Salut tout le monde !

Je me rends compte que je fais très rarement des posts « mode » où je partage mes tenues. En fait je ne partage que très rarement mes tenues au final, à part quelques photos sur Instagram de temps en temps, mais rien de très détaillé.

On m’a souvent demandé si je portais des vêtements vintage par tous les temps et toutes les saisons, notamment quand il fait très froid. Et surtout comment je fais pour ne porter que des bas quand il fait froid, et ne pas me rabattre sur collants ou jeans combiné à une grosse doudoune.

C’est un peu étrange comme question car autant que je sache, par le passé, l’hiver existait déjà et il ne faisait pas moins froid (plutôt l’inverse…). Ce serait étrange de ne pas trouver de vêtements vintage adaptés à l’hiver. Et vous commencez à me connaitre, hors de question de me rabattre sur des vêtements modernes (*≧▽≦)

Voilà un exemple de tenue spécial grand froid inspirée des années 40.

Un indispensable : Le manteau en laine

Si je ne devais donner qu’un seul conseil pour une tenue d’hiver, une pièce indispensable, c’est le manteau en laine.
Je porte des manteaux en laine de divers mélanges ou pure laine depuis des années. Et selon moi ils tiennent beaucoup plus chaud qu’une doudoune, même s’ils n’ont pas l’air épais au premier abord.

Celui que je porte ici je l’ai trouvé en friperie, et j’ai eu un coup de cœur dessus parce qu’il est assez proche des manteaux en laine style trench avec ceinture des années 40. Il a aussi la particularité de n’avoir ni fermeture ni bouton.

Ensuite il y a bien sûr les écharpes en laine, mais quand il fait vraiment très froid, rien de tel que le col fourrure de mémé des années 30. Demande à ta grand mère, elle en a sûrement encore un qui traîne.
Pour faire un petit aparté sur la fourrure, qu’on soit pour ou contre, je vous encourage fortement à vous tourner vers un achat Vintage (comprenez d’occasion) et d’éviter le neuf pour des raisons évidentes de protection des ressources et des animaux. On ne changera pas le passé, alors autant faire en sorte que ces fourrures durent sur de nombreuses générations.
Il ne faut pas oublier non plus que la fausse fourrure est faite à base de produits pétroliers et pèse aussi sur notre environnement.

Je disais donc que ça donne un look différent au manteau.

Et que porter sous le manteau ?

Encore de la laine. Et de la superposition !

Il faut savoir que les années 40 c’était les années tricot. Pulls, gilets etc.
Alors forcément, quand on est dans ce style, mon combo préféré, c’est le petit pull à manches courtes avec un gilet par dessus.
Tient chaud sans forcément être super épais, vu qu’on veut éviter de ressembler au Bibendum Michelin.

Et pour le bas…. Une jupe en laine !
Les jupes « plaid », un incontournable de l’époque, et qui tient bien chaud aussi. Avec un petit jupon en coton (surtout pas de volume), et pour les plus frileuses, le même en tissu chauffant type thermolactyl de chez Damart.

La jupe plissée en laine que je porte je l’ai également trouvée en friperie.

Pour terminer, voici la grande question : est ce que je porte des bas ? Et comment je fais pour ne pas avoir froid avec ?
Oui on a l’impression que sur la photo je n’ai pas de bas, mais seulement des petites chaussettes.
Si je choisis des bas transparents, c’est volontairement pour donner l’illusion qu’il n’y en a pas. Je m’explique.

Lors de la seconde guerre mondiale, à cause des restrictions sur nylon et la soie, il était difficile voire impossible d’en trouver. Cette matière servant à fabriquer diverses choses, dont les parachutes.

Et non, je n’ai pas froid. Le combo bas + chaussettes est largement suffisant.
Pour obtenir l’effet invisible j’utilise des bas en nylon sans couture des années 60.
Et s’il fait -20 il est toujours possible de superposer deux paires de bas identiques, les attaches de porte jarretelles sont bien assez grosses pour les tenir.

Pour un maintien optimal je recommande les gaines What Katie Did.

Mais alors, avec les restrictions comment faisaient les femmes par grand froid à l’époque ? Elles avaient des solutions alternatives qui consistaient à tricoter des bas en laine ou en coton, solutions que je trouve hautement inesthétiques et que je laisserai à l’histoire. Ou alors, pour les plus motivées, il y avait aussi le marché noir comme dans toutes les affaires impliquant des restrictions ou interdictions.

Alors voilà, la laine est votre amie pour être glamour et vintage même par grand froid !

Détails tenue :

Manteau, col fourrure, jupe, bas : Vintage

Chaussures et sac à main : La Petite Musette


No products found